ALLÔ PAPA TANGO CHARLIE ?

(24 h de trafic aérien en Europe) 

L’actualité et ses faits nous rappellent constamment l’infinie to do list du développement durable.

Par exemple, comment se peut-il qu’en 2014, deux avions de ligne aient disparu sans qu’on puisse déterminer, avec une précision raisonnable, l’endroit où ils se sont abîmés ?

Dans le cas de l’avion du vol 370 de la Malaysia Airlines, les recherches des boîtes noires ont été abandonnées. On ne saura sans doute jamais ce qui s’est réellement passé le 8 mars 2014. Plusieurs centaines de familles sont privées de leur deuil.

En fait, il faut savoir que les quelque 25.000 avions de ligne de la flotte mondiale qui effectuent environ 100.000 vols quotidiens ne sont pas tous équipés d’un système de géolocalisation à l’instar des flottes de véhicules routiers. Ces systèmes permettent à leurs propriétaires de vérifier, en permanence, où se trouvent les véhicules, ce qui permet de repérer les chauffeurs retardataires comme ceux qui commettent des excès de vitesse ou encore de cibler l’endroit où votre « adulescent » balade l’auto familiale durant la nuit du vendredi soir au samedi matin.

Lire plus

2

0

De l’influence de la voiture électrique sur les engagements européens

La voiture électrique consomme de l’électricité mais celle-ci est produite partiellement avec des énergies fossiles. Donc rouler à l’électricité dégage aussi des gaz à effet de serre (GES). Dans quelle mesure ?

Un véhicule 4 places de 170 CV comme la BMW i3 consomme effectivement 140 Wh par kilomètre. Cela inclut absolument tout, à savoir non seulement la force motrice mais aussi les pertes dues au rendement des batteries Li-Ion, le chauffage et le refroidissement, les phares et la ventilation.

Lire plus

11

Un petit dessin (animé) en dit autant qu’un long discours

Pour poursuivre et illustrer la discussion qui précède, quelques chiffres agréablement mis en scène dans cette animation issue d’une série fort bien faite. Découvrir la série complète sur
https://www.youtube.com/user/dessinemoileco

Cliquez ci-dessous sur le titre de la vidéo pour la visualiser en plus grande taille.

0

Craindre le spectre de la déflation ? Une peur naïve…

En cette période de désinflation caractérisée par un ralentissement de l’inflation, souvent inférieure à 1% annuel en Europe, on entend de plus en plus parler du risque de déflation c’est-à-dire une baisse générale des prix. La crainte des économistes keynésiens est que cette déflation conduise à une spirale d’anémie de la consommation. La théorie voudrait que le consommateur ou l’investisseur reporte ses achats sachant qu’il réalisera une meilleure affaire en attendant, puisque les prix diminuent.


Ce raisonnement semble cependant un peu naïf. 

En effet, quel consommateur va postposer un achat pendant un an si la tendance indique que le prix pourrait être 1% moins cher ? La phrase est au conditionnel car rien ne garantit que les prix vont effectivement baisser d’un misérable pourcent. 

 

Lire plus

5

Le complément vidéo de l’article du 14 juin

0

Samedi 14 juin, dans l’Echo

0

Solar Impulse 2 : deuxième démonstration d’une impasse technologique

Je croyais que Solar Impulse 1 avait prouvé que les avions photovoltaïques n’avaient aucun avenir. En effet, après avoir dépensé 80 millions d’euros pour transporter un seul passager dans des conditions précaires, on avait démontré que l’énergie solaire incidente sur les ailes de l’avion ne pourrait jamais lui permettre de voler à plus de 100 km/h avec une charge utile comparable à celle du poids des batteries embarquées, à l’instar d’un A320 qui transporte 20 tonnes de charge utile en brûlant 18 tonnes de kérosène.
©Solar Impulse
Je me suis trompé. Le futur de Solar Impulse 1, c’est… Solar impulse 2, comme Apollo 12 a succédé à Apollo 11 jusqu’à ce que la non-finalité du programme Apollo apparaisse aux yeux du grand public et qu’on avorte les dernières missions programmées 18, 19 et 20.

Lire plus

12

Le coût de l’énergie en Wallonie

Cet article de Laurent Minguet analyse le prix d’importation de chaque type d’énergie avec ses effets sur l’appauvrissement ou l’enrichissement du pays (balance commerciale).
Il étudie aussi le prix de l’énergie de chauffage au niveau de l’utilisateur final. Avec une conclusion : débarrassons-nous du mazout au plus vite.

(Si l’article ne s’affiche pas correctement dans la fenêtre ci-dessous, suivez ce lien)

0

Jeremy Rifkin à l’épreuve du fact checking

Selon Wikipédia, « La vérification par les faits (ou “rérecherche”, en anglais fact checking) désigne une démarche visant à valider l’exactitude des chiffres rapportés, d’affirmations, d’informations, ou de faits allégués dans un texte ou discours. Cette pratique s’applique le plus souvent aux déclarations des hommes politiques, et de plus en plus des experts (en économie, santé publique, environnement, sociologie, etc.) et de manière générale aux partenaires sociaux. Il s’agit souvent d’affirmations produites par des personnalités à la radio, la télévision, dans des discours publics, ou d’affirmations publiées dans des rapports, périodiques, dont la véracité ou l’exactitude pourrait être mise en doute. Ce travail est facilité par l’accès aux bases de données officielles, l’internet sourcé et certains réseaux collaboratifs. »

« D’où parle » Jeremy Rifkin ?

Se recopiant les uns les autres les médias professionnels et les réseaux sociaux construisent la légitimité et auto-entretiennent la réputation d’expertise de Jeremy Rifkin. 
Les décideurs politiques régionaux, nationaux et européens le consultent comme un spécialiste capable d’inspirer les réglementations supranationales et d’initier des plans de développement locaux.
Pourtant, après une brève investigation portant sur des éléments accessibles publiquement, on peut encore légitimement se demander ce qui justifie tant de confiance dans ses théories.

(Si la fenêtre ci-dessous ne s’affiche pas correctement, suivez ce lien)

11

Catégories

Dernières publications de Now Future Éditions

En prolongation de ses objectifs d'agitation d'idées, Now Future a lancé sa propre maison d'édition. Témoignages, analyse, propositions... parcourez notre catalogue.

NowFuture en deux mots

Sans conflits d’intérêt ni pressions de lobbies, NowFuture analyse les faits actuels sous la loupe du développement durable. Le vrai. Celui qui prévaudra encore dans des millions d’années, quand l’homme aura disparu ou conquis son indispensable supplément d’âme...

Archives

Abonnez-vous à notre newsletter